Le canyon du Rocher de la Fesse

Avec un nom pareil, ça attire forcément... Et pourtant il faudra chercher un peu le meilleur passage dans la barre rocheuse pour accéder à la bonne vire (une corde pourra aider), donnant ensuite accès au bon canyon (il y en a plusieurs) qui coupe quasiment le promontoire de la falaise principale. Enfin, on trouve la petite arche qui surmonte l'Isère et la falaise où nichent les faucons pèlerins. Et le tout à seulement 20min d'approche. J'y étais allé en repérage la semaine dernière, j'y emmène cette fois Emmanuelle et les enfants - à l'aise comme des chamois dans ce type de terrain.

Sans titre


Sans titre

Sans titre

Pic de Mirebel

Il faut commencer à vraiment chercher pour arriver à dénicher des sommets encore non foulés par aucun d'entre nous dans Belledonne, et ça ne va pas aller en s'arrangeant! Tout au fond de ce long vallon de la Vaudaine, nous avons pourtant déniché le Pic de Mirebel, dont la Face Nord s'atteint par une longue traversée depuis Chamrousse.

La montée est tout sauf efficace, avec un passage par les Pourettes, puis la Brèche Robert, et de longs travers à flanc sous les Pointes de Jasse Bralard. Enfin, on accède au dernier bassin sous le sommet.

IMG_3657

IMG_3659

IMG_6024

IMG_3662

IMG_6032

Il nous faudra brasser un peu à pieds pour l'atteindre. Et on aboutit sur une petite arête aérienne bien expo.

IMG_6036

IMG_6040

Ski du sommet, puis nous optons pour la descente le plus bas possible dans le vallon de la Vaudaine. Il nous faudra remettre les peaux pour remonter vers les Lacs Robert, puis une fois qu'on les a sous les skis, autant aller à la Croix de Chamrousse.

IMG_6043

IMG_3666

IMG_6051

Descente un peu collante par un des couloirs Croissant jusqu'à Casserousse.

IMG_6070

Flambeau des Ecrins

Juste avant le nouveau “confinement” et ses restrictions de circulation toutes relatives, nous avons un petit créneau de beau temps pour se faire une belle sortie de ski de printemps.

La tergiversation va comme d’habitude bon train, à tenter de trouver le meilleur compromis entre un beau sommet non encore skié, pas non plus des heures de route, les bonnes orientations pour une neige potable, et plein d’autres critères tacites.

IMG_5750

Le Vallon du Carrelet est assez déneigé, à notre grande surprise. On ne chausse qu’un peu avant le refuge, ce qui n’est pas exceptionnel pour la période.

IMG_5754

IMG_5759

IMG_3378

Et puis, peu de temps après il faut à nouveau déchausser pour remonter la pinède sous le refuge de Temple Ecrins, qui est apparemment toujours déneigée – sauf peut-être en Janvier, mais personne ne vient ici en Janvier.

IMG_5764

Au refuge, nous trouvons 2 skitouriens acharnés, qui font un grand tour dans le coin. La soirée sera sympa au refuge malgré sons ambiance un peu lugubre : les fenêtres sont condamnées, empêchant les rayons du soleil de remonter la température au-dessus de 2 degrés dans le dortoir, et probablement pas beaucoup plus dans la grande salle. Le dîner sera donc pris en terrasse s'il vous plait.

IMG_5767

IMG_3381

IMG_5766

IMG_5776

Au petit matin, nous laissons des affaires au refuge pour tout à l’heure et remontons les grandes pentes en direction du Flambeau des Ecrins. Il y a 3 ressauts qui nous ferons chausser les crampons assez vite. La neige étant bien durcie, c’est assez efficace.

IMG_3383

IMG_5783

IMG_3385

IMG_5789

IMG_3392

IMG_3393

IMG_5795

IMG_5799

Les ressauts nous font nous interroger sur leur skiabilité pour la descente. On verra bien !

La fin est de toute beauté, et le sommet est panoramique, au pied des Ecrins et leur face Sud, et donnant accès au Vallon de Bonnepierre sous un angle inédit.

IMG_5804

IMG_3395

IMG_5811

IMG_3399

IMG_5819

IMG_5821

Nos 2 skitouriens collègues vont attaquer la descente un peu avant nous, mais ils auront une neige bien dure sur le début bien raide. On se dit alors qu’on va attendre un peu… mais l’impatience finit par nous faire descendre aussi, le petit vent du nord empêchant de toutes façons le ramollissement de la neige.

IMG_5842

Donc ce sera finalement assez dur pour nous aussi, sans être non plus du carrelage.

Les ressauts passent finalement bien à skis, le piolet à la main pour celui du milieu, le plus chaotique.

IMG_3435

IMG_5845

IMG_5848

Enfin, les pentes se déploient en grandes courbes vers le refuge, où nous retrouvons nos affaires, et remettons les skis sur le sac pour la pinède.

IMG_5851

IMG_3437

IMG_5856

Sur le plat, ça skie à nouveau, mais pas pour très longtemps.

IMG_5861

IMG_5865

IMG_5866

Bon, clairement, du ski pas au top. Mais après tout, on ne vient pas que pour ça : la montagne a bien plus à offrir que du ski 5 étoiles dans 1m de poudreuse !

Couloir des 2 Soeurs

Sortie rapide à la matinée, dans un de ces beaux couloirs de la Barrière Est du Vercors : et coup de chance, je n’avais jamais skié celui-ci.

Approche rapide via le Col de l’Arzelier avec Olivier, Yoann et Lionel. On chausse à la voiture, ce qui est remarquable pour l’altitude et la période.

IMG_5696

Sur la croupe au pied des 2 Sœurs, le couloir s’approche par une longue traversée à flanc. Ensuite, skis sur le sac en crampons, on remonte directement dedans.

P1140877

IMG_5708

P1140874

Au Col des 2 Sœurs, le plateau se déroule à nos pieds. Un beau contraste Est-Ouest !

P1140879

IMG_5717

P1140882

Bonne neige globalement, avec une transfo juste à point pour la descente.

IMG_5720

IMG_5733

Pic du Grand Doménon, couloir N

Le Pic du Grand Doménon est le seul sommet majeur du coin que nous n’avons pas encore gravi. On a déjà certes tourné autour, on est passé au pied dans tous les sens, plusieurs fois. Mais aucun d’entre nous n’a pu encore se tenir au sommet.

P1140801

P1140805

Plutôt que de remonter par la face Sud-Ouest, nous choisissons d’aller chercher l’Arête Est par le Col du Bâton. Et par les conditions que l’on a aujourd’hui, elle est très esthétique !

IMG_5649

P1140819

Toute la journée, la mer de nuages va fluctuer en altitude, nous laissant un temps magnifique au-dessus, mais se montrant très opaque en dessous…

IMG_5660

IMG_5655

P1140827

P1140841

Après l’aller-retour au sommet, nous chaussons les skis pour descendre le Couloir Nord, en neige excellente. Tout en grandes courbes, il est rapide à descendre. Trop rapide !

IMG_5669

Assez vite nous allons rentrer dans le brouillard, et malgré la bonne neige, il va poser quelques problèmes d’orientation (heureusement que l’on connaît plutôt bien l’endroit), mais aussi d’oreille interne pour les plus sensibles !

P1140848

IMG_5678

« précédente page 3 sur 78 suivante »